Sable fin, Hermanvillle-sur-Mer, Côte de Nacre

28 Juin 2021 | Mieux-Être

Marcher sur la plage

Marcher pieds nus, sans but, dans le sable d’une plage déserte un jour naissant de l’après confinement, c’est le luxe à pas cher de très courts séjours et week-ends, pas loin, que je me suis offerts en Normandie, dès la barrière des 10 kilomètres levée !

Comme je vis à Alençon, la Côte de Nacre est à portée : moins de 150 km, 1h30 en voiture.
Un aller-retour dans la journée et je profite de l’air marin des côtes du Calvados !
Une nuit à l’hôtel et je peux assister au lever du soleil sur l’océan. Revitalisant ! J’avais oublié que le soleil est si prompt à se lever sur l’horizon.

Le Tourisme de proximité, pour moi aujourd’hui en Région Normandie, me convient et trouve toujours à me surprendre.
Je me balade entre campagne et bord de mer.

Comme si la proximité du beau avait jusqu’ici laissé à plus tard l’urgence de sa découverte.

Comme si ce qui est proche, à petit budget, donc, facile et possible, pouvait se permettre d’attendre une future disponibilité de l’agenda (sitôt comblée).
Comme si une discrète procrastination, inscrite dans un registre dans lequel personne ne la cherche, menait la barque.

Le confinement a changé les habitudes : il n’est plus question de remettre au lendemain ce qu’il est possible de faire le jour même, car demain est incertain, alors…, aujourd’hui, il faut y aller ! Tout en se préservant.

De qualité ; au plus simple ; au plus près
Au moins consommateur de ressources

Donner du sens

Prendre un grand bol d’air iodé

  • Changer d’air, afin de laisser le vent du large et le bruit des vagues agir naturellement, sans solliciter d’efforts, pour que s’installe un mieux-être salutaire
  • Revoir, enfin, l’horizon et l’étendue d’une palette de couleurs forcément oubliés dans les murs du vase clos d’un appartement
  • Réveiller les cinq sens : le toucher, l’ouïe, l’odorat, la vue, le goût
  • Se ressourcer dans la Nature, pour retrouver une dimension à taille humaine
  • Reprendre goût à la vie

Les plages de sable fin de la Côte de Nacre se fondent dans la Manche. Elles s’étendent de Courseulles-sur-Mer à Ouistreham (Calvados, Normandie).

Plage de sable fin, Hermanville-sur-Mer

Par curiosité, j’ai prolongé de quelques heures le dépaysement en regardant sur Instagram les Réels, photos et vidéos capturés et diffusés ces mêmes jours par les photographes présents sur les plages (équipés d’un matériel audiovisuel professionnel de qualité ; de caméras et de vrais appareils photo !). Merci aux révélateurs d’images passionnés qui donnent de la visibilité à ces instantanés sur les Réseaux Sociaux Numériques.
#cabourg #hermanville #honfleur

Astuce
Cibler localement le #hashtag pour retrouver les souvenirs d’un même moment partagés à tous
Différents regards portés sur un même objet

Vivre autrement

Profiter de l’instant présent, maintenant

Entendre ses pensées comme de légers nuages blancs flottant dans un ciel bleu dégagé, sans y prêter attention, sans attachement, telles d’éphémères distractions, qui, dans la nature, passent, puis s’effacent.
Ne mettent-elles pas en valeur la profondeur du bleu ?

Se sentir libre de s’avancer vers des projets innovants.
Oser entreprendre.

 

Les photos de cet article ont été réalisées avec mon smartphone, sur la Côte normande (Calvados), fin du printemps, début de l’été 2021, avant les vacances scolaires, à des heures où les touristes se cherchent.

Plage de Cabourg, Normandie

Marcher dans le sable fin, les pieds dans l’eau

Commencer par ôter ses chaussures et marcher pieds nus dans le sable fin,
puis oser se mouiller les orteils dans les vagues froides.
Se sentir minuscule face à l’immensité,
une goutte immergée dans la vie,
en mouvement.
Équilibre

La Côte de Nacre, en Normandie
Suivez-moi

Réel

en direct

Pour voir les publications et partages en temps réel
sur les Réseaux Sociaux Numériques